J'avais écrit ce post il y a plusieurs mois, il faut maintenant que je m'en débarrasse d'une manière ou d'une autre. Ne me résolvant pas à détruire ma prose, je vous la fais subir. Ne me remerciez pas.

Il y a des motifs que l'on peut considérer comme recevables pour se mettre la rate au court-bouillon ; passer un exam, se faire opérer, être amoureux, ou même soutenir le PSG. Mais tout ça n'est pas très original. J'ai donc décider d'innover en créant... l'angoisse du taxi.

Réserver un taxi, c'est pas bien bien compliqué me direz-vous-pleins-de-bon-sens. Pourtant, il suffit d'un cheveu de paranoïa, d'un soupçon de méfiance en soi et d'un brin de stress pour tourner le coup de téléphone en épreuve de force. Je pourrais passer pour une détraquée si je n'oubliais pas l'essentiel : l'anglais.

M'y voilà donc ; mon combiné téléphonique dans une main moite, la carte du taxi dans l'autre main non moins moite (c'est drôle à dire ça hein ?), piétinant méthodiquement la moquette d'un bout à l'autre de la pièce, et tentant veinement de respirer simultanément par le nez, la bouche et les oreilles. Après un dernier effort surhumain de volonté, je compose le numéro, deux sonneries (en France, une sonnerie fait "tuuuut" en Irlande, elle fait "tuut tuut") puis une voix de femme me répond.

Trou noir.

Et voilà c'est fait ! Je ne sais plus très bien ce que j'ai dit, mais visiblement assez pour réserver un taxi. Le monde étant cruel, et l'anecdote pour le moment sans aucun intérêt (je préfère le dire avant vous), j'ai le plaisir de vous annoncer que j'avais pourtant fait une boulette.

Je m'en vais donc sereine continuer ma semaine. Le jour J-1 arrive. Puis la nuit. Je mets mon réveil à 8h30, pour avoir le temps de ranger la maison et faire mon sac avant de partir, le taxi est prévu à 16 heures le lendemain. 3 heures du matin, la petite famille part pour un vol matinal, je continue ma nuit. Avec malgré tout la sensation curieuse d'avoir été réveillée par une sonnette. Je me rendors, persuadée d'avoir rêvé.

8h, réveil, zieutage de l'heure sur mon portable avec un oeil plus fermé qu'ouvert, et là : 7 appels en absence + 1 message vocal. ... ?!!?? En moins d'une seconde, j'ai les yeux grand ouverts, je me dresse raide comme un piquet, et j'ai les pires pensées qui vulgurent dans ma tête, la TOP 1 étant "quelqu'un est mort" (auquel cas ç'aurait pas été très sport de me le dire sur répondeur quand même).

C'était encore pire. Mon taxi est bien venu à 4 heures...... mais du matin, et il fallait maintenant que je rappelle pour qu'ils m'en envoient un à 16h... Et ben figurez-vous que j'ai nettement moins tergiversé que la première fois pour passer le coup de téléphone.

Moralité : quand vous réservez un taxi dans un pays anglophone, n'oubliez pas de préciser AM ou PM quand vous donnez l'heure...