J'aime beaucoup cette liste que je voudrais vous faire partager. Les noms que vous allez voir -certainement pour la première fois-, sont ceux des personnalités historiques les plus célèbres dans ce petit pays qu'est l'Irlande (je fais référence à la géographie). Quand nous nommons nos rues, avenues, aéroports ou parcs Charles De Gaulle, Jean Jaurès, et autres Robespierre, eux les nomment O'Connell, Pearse ou Collins. Je traduirai l'intégralité du paragraphe qui est consacré à chacun, ou résumerai l'essentiel si vraiment c'est trop long et que ça me pompe l'air :-D
Attention, c'est long, mais assaisonné de mes commentaires... si ça peut vous convaincre de lire... mouais.

Catégorie "People" - Fifteen Famous People from History :

Tone- Theobald Wolfe Tone (je vous l'accorde, il a un de ces pifs !) : Avocat protestant du 18ème siècle, il était respecté par les partis au pouvoir, aussi bien à Dublin (nationalistes) qu'à Belfast (unionistes). A l'automne 1791, il lanca un appel à l'Indépendance Irlandaise et au rapprochement entre les Protestants et les Catholiques. Tone fut impliqué dans la création de la Société des Irlandais Unis (The Society of the United Irishmen). En 1798, les nationalistes irlandais se soulevèrent contre l'occupation britannique, croyant à l'imminence d'une invasion française. La rebellion fut étouffée par les forces britanniques. Tone fut capturé et condamné à la mort par pendaison, mais il choisit le suicide plutôt que de se soumettre à la justice britannique et se trancha la gorge.
Vous grimacez d'horreur, laissez-moi vous dire que c'est pas le plus malchanceux de la liste niveau mort subite.

michael_collins_- Michael Collins (quand on voit la photo on comprend pourquoi Liam Neeson) : Michael Collins est né le 16 Octobre 1890 à Sam's Cross, près de Clonaklity, dans le Comté de Cork. Il était membre de la Confrérie Républicaine Irlandaise (Irish Republican Brotherhood), élu MP (Member of Parliament) de Cork Sud, et continua sa carrière en devenant le directeur des renseignements pour l'Armée Républicain Irlandaise (vous la connaissez mieux sous le nom d'IRA - Irish Republican Army). Il prit part à l'insurrection de Pâques (Easter Rising) de Dublin en 1916 et organisa la résistance aux règles britanniques en Irlande. Ses tactiques sont considérées comme les fondements de toute guérilla. En 1921, Collins fut signataire du Traité afin de mettre un terme à la guerre d'indépendance opposant l'Irlande et la Grande-Bretagne. Ce Traité n'était pas du goût de tous et une guerre civile éclata. Après avoir signé, Collins déclara "I may have signed my actual death warrant" (J'ai probablement signé ma condamnation à mort - excusez la traduction...). Il fut tué dans une embuscade à Béal na mBlath dans le Comté de Cork le 22 Août 1922 (Bien vu Micky, le coup de ton arrêt de mort... Nostradamus n'a qu'à bien se tenir).

eamon_de_valera- Eamon de Valéra : Eamon de Valéra est né à Manhattan (à New-York, vous auriez deviné ?) le 14 octobre 1882 (notons au passage que Collins et De Valéra étaient tous les deux du signe de la balance - vous n'aviez pas remarqué, c'était important. Je vous en prie), fils d'un immigré espagnol et d'une immigrée irlandaise. Il fut commandant durant l'insurrection de Pâques, et vit sa comdamnation à mort commuée car les autorités britanniques étaient incertaines quant à sa nationalité et souhaitaient éviter tout incident diplomatique avec les Etats-Unis (les petits fûtés). Elu MP Sinn Féin pour Clare Est en juillet 1917, il fut ensuite élu président de l'Irlande le 25 juin 1959 à l'âge de 76 ans, et fut en exercice jusqu'au 24 juin 1973. Il avait été réélu le 1er juillet 1966. Il mourut le 29 août 1975 à l'âge de 92 ans (comme quoi, ça lui a mieux réussi de résister aux British qu'à Collins de signer le Traité...).

padraig_pearse- Padraig Pearse (Pearse Station - arrêt du DART pour Trinity College) : né à Dublin en 1879, Padraig Pearse était un leader nationaliste (Irlandais vous l'aurez déduit), poète et professeur. Il fut le premier président du gouvernement provisoire de la République d'Irlande et le commandant-en-chef des forces irlandaises lorsque l'insurrection de Pâques commenca. Après s'être rendu aux forces britanniques, il fut jugé en court martiale et executé à la prison de Kilmainham le 3 mai 1916. Et de trois.

mary_robinson- Mary Robinson : Mary Robinson a été élue présidente d'Irlande en 1990 -un événement important dans la société irlandaise, pas uniquement parce qu'elle était la première femme présidente d'Irlande, mais également car elle était à ce moment-là l'une des trois (seulement...) femmes chefs d'Etat dans le monde. Elle a renoncé à la présidence le 12 septembre 1997 à 11 semaines de la fin de son mandat de 7 ans, afin d'accepter le poste de Haut Commissaire chargé des Droits de l'Homme, aux Nations Unies. Avant de servir en tant que président, elle avait été membre élu du Sénat pendant 20 ans. Elle avait commencé sa carrière comme avocate.

mary_mcaleese- Mary McAleese : Mary McAleese est la seconde femme et actuelle présidente de la République d'Irlande et le premier président né en Irlande du Nord. Née en 1951 dans une famille catholique de Belfast, elle a grandi dans une zone protestante près d'Ardoyne. Elle a déménagé à Dublin en 1975 afin d'accepter un poste de professeur de droit à Trinity College à seulement 24 ans. Quatre ans plus tard, elle quittait Trinity College pour joindre la RTE et travailler 2 ans comme reporter pour les programmes télévisés Frontline et Today Tonight. (Pas palpitant sa vie vous me direz, je me faisais effectivement la réflexion au fur et à mesure que je traduisais ! Que voulez-vous, au moins, elle est pas morte non plus celle-là, tout le monde ne peut pas se sacrifier pour la Patrie. Et puis une présidente qui était reporter, je trouve ça très original)

daniel_o_connell- Daniel O'Connell (O'Connell Street, l'artère principale de Dublin) : il est né près de Cahirciveen, comté de Kerry, en 1775. Homme d'Etat et leader irlandais à la House of Commons (l'assemblée nationale, je pense) britannique. Il était connu en Irlande comme Le Libérateur (The Liberator). Par son écrasante victoire lors d'une élection, il a forcé les britanniques à accepter l'Acte d'Emancipation de 1829, grâce auquel les catholiques romans étaient autorisés à siéger au Parlement et à gérer des bureaux publics.
Nous ne saurons pas comment sa vie a pris fin, gageons que ce ne fut pas trop cruel, sinon on nous l'aurait dit.

Charles_Stewart_Parnell- Charles Stuart Parnell (Parnell Street est perpendiculaire à O'Connell Street, c'est là qu'il y a l'unique UGC d'Irlande !) : C. S. Parnell est né en 1846 à Avondale, comté de Wicklow. Leader nationaliste irlandais à la fin du 19ème siècle, il fut élu au parlement en 1875. Il devint président de la Irish Land League en 1879. Il organisa des mouvements massifs tels que l'obstruction de la procédure parlementaire. Ses dernières années l'ont vu nommé leader de parti et impliqué dans un scandale : un divorce (comme quoi il a pas inventé la poudre Sarko Ier). Il mourut brutalement en 1891 (musique qui fait peur).

casement_roger- Roger Casement : il est né à Dun Laoghaire, comté de Dublin en 1864. Il acquit sa renommée internationale lorsqu'il révéla les atrocités commises contre les natifs du Congo et fut récompensé d'un ordre de chevalerie en 1914. Il tenta de recruter des prisonniers de guerre irlandais en Allemagne pour combattre l'Angleterre. Il fut arrêté en 1916 après avoir été débarqué d'un sous-marin allemand près de Tralee, comté de Kerry. Il fut condamné pour trahison et pendu. Et de cinq.

davitt- Michael Davitt : il est né à Straide, comté de Mayo, le 25 mars 1846, second de 5 enfants. Alors que Michael était âgé de 6 ans, ses parents (aux doux noms de Martin et Sabina, c'est important de le préciser) furent expulsés. En 1865, il rejoint la CRI (voir Michael Collins), puis deux années plus tard abandonne son travail pour devenir le secrétaire de l'organisation (organising secretary...) des Fenians (nationalistes irlandais) en Ecosse et dans le nord de l'Angleterre. En 1892, il fut élu MP de Mayo mais rejettait les institutions parlementaires et devint de plus en plus impatient vis-à-vis de l'incapacité ou le manque de volonté à réparer l'injustice. Il quitta la House of Commons en 1896 avec la prophétique prédiction que "no just cause could succeed there unless backed by physical force" (nulle juste cause ne saurait aboutir à moins de n'être soutenue par la force physique). Davitt mourut à Dublin en 1906. Au moment de sa mort en 1906, la terre pour le peuple était largement devenue une réalité, la réforme des prisons avait commencé, et lui-même était devenu un champion international de la liberté.

plunkett- Oliver Plunkett : Oliver Plunkett est né en 1692 à Loughcrew, Comté de Meath et était l'archevêque d'Armagh et du primat catholique romain d'Irlande (Roman Catholic Primate of Ireland). Il conserva ses fonctions face à la persécution anglaise, et fut finalement (=eventually, souvenez-vous de ce fourbe faux-ami) arrêté et jugé (=tried, étrange n'est-ce pas ?) pour trahison. {âmes sensibles sautez au paragraphe suivant, ce qui va suivre est pas jojo} Il fut pendu, éventré et écartelé à Tyburn (entre nous, je me demande vraiment si c'est bien pratique d'écarteler quelqu'un de préalablement éventré, y a moins de résistance au niveau du bide, ça doit durer moins longtemps.     Vous reprendrez bien un petit sablé avec votre thé Marie-Charlotte ?).
Et comme pour rendre éternel le calvaire infligé au corps d'Oliver Plunkett, sachez que sa tête a été préservée, et que vous pouvez aller l'admirer à Drogheda. Je vais noter ça dans les trucs à faire. Non franchement il faut que je vois ça de mes propres yeux, ça va m'inspirer un de ces articles...

O_flaherty- Monsignor Hugh O'Flaherty : Mgr O'Flaherty était un prêtre irlandais du Vatican qui, durant la seconde guerre mondiale, développa un service de secours par lequel il permit à environ 6000 membres des forces alliées expéditionnaires (me demandez pas ce que ça veut dire Allied Expeditionnary Force...) d'être transportés sûrement en Suisse où ils ont été renvoyés à leurs unités militaires. Beaucoup de ces alliés (marins et soldats) étaient de confession juive. Une autre de ses activités était son utilisation de nombreuses églises romaines pour protéger les juifs en falsifiant des certificats de baptême à leur nom.

guinness- Arthur Guinness (on y revient toujours...) : c'est en 1759 que le jeune Arthur Guinness, alors âgé de 34 ans et déjà un brasseur expérimenté, décida d'établir son affaire à Dublin. Ses nouveaux locaux couvraient un simple acre à Saint's James Gate sur les rives de la Liffey. Certes les débuts furent modestes, mais ils ne dissuadèrent pas l'ambition de Mr Guinness, si on en juge par le bail : 9000 ans à 45 livres par an (je me demande si le loyer a été revu depuis !). Le climat économique de l'époque n'encourageait pas l'optimisme ; et la compétition était rude en raison des importations anglaises. Malgré tout ça, le p'tit père il a réussi et la brasserie Guinness a fleuri et grandi.

barnardo- Thomas John Barnardo : il est né à Dublin en 1845. Il fut un pionnier dans le domaine social et fonda de nombreuses maisons pour les enfants défavorisés. A compter de la fondation de ces maisons en 1867 et jusqu'à la mort de Barnardo, 60000 enfants ont été assisté. Son travail est aujourd'hui perpétué par l'oeuvre de charité Barnardo.
Et j'ai envie de dire, enfin un véritable saint homme.

   

childers- Robert Erskine Childers : né le 25 juin 1870 à Londres, il mourut le 24 novembre 1922 à Beggar's Bush (littéralement, le buisson du gueux !), comté de Dublin. C'était un écrivain et agitateur nationaliste qui fut exécuté en raison de son soutien à la cause républicaine pendant la guerre civile (qui a été suivie de l'établissement de l'état irlandais libre).
Cousin du politicien anglais Hugh Childers, il fut greffier à la House of Commons de 1895 à 1910.
Malgré son hostilité envers les britanniques, il servit dans l'armée anglaise pendant la première guerre mondiale en tant qu'officier de reconnaissance aérienne et dans les renseignements. A la fin de la guerre toutefois, il soutint l'indépendance totale de l'Irlande (à l'instar d'Eamon de Valéra). En 1921, il fut élu député Sinn Féin pour le comté de Wicklow à Dail Eireann. Cette même année, il fut secrétaire de la délégation irlandaise à la conférence pour le Traité. Il fut fusillé par les forces de l'Etat Libre en 1922. Alors là j'ai du mal comprendre un truc... Pourquoi ils le fusillent ?
Il est l'auteur de The Riddle of the Sands (1903), un récit supposant un raid allemand imaginaire sur l'Angleterre.

Ne me remerciez pas pour cette petite révision du passé simple, c'est tout naturel. N'oubliez pas : pas d'accent circonflexe à tout va, gardez-les pour le subjonctif !!!

Ca fait quand même 7 morts contre leur gré sur 15 personnages historiques. Quelques artistes n'auraient pas été de trop non ? J'essaierai de les trouver pour la prochaine fois !