Il me faut affronter cette réalité en face : j'ai un accent américain digne de Georges Bush
(quand j'atteindrai le niveau d'Adam Sandlers, tuez-moi).

Avant de venir ici, je n'avais eu de conversation (orale et non électronique) en anglais qu'avec mon égo. Moi-même donc. Je ne pouvais par conséquent vraiment juger objectivement de l'étendue des dégâts causés par toutes les séries et tous les films américains que je bouffe goulûment à longueur d'année. Crédule que j'étais, je caressais même l'espoir de prendre un petit accent irlandais qui -mélangé à mon accent français- aurait sûrement été des plus charmants.

Oui mais voilà. Je rêvais.

Premier signal : Laurie me dit que j'ai un accent très américain. Bon.
C'est ensuite au tour de je-ne-sais-plus-qui-de-la-famille de me faire la remarque. J'essaie alors de m'écouter parler (genre d'habitude je le fais pas...) pour constater l'évidence.
Mon coup de grâce, c'était au festival Mind, Body, Spirit and Yoga de Dublin. {ce festival se déroulait au Parc des Expositions dublinois, le RDS. Vous qui me connaissez vous demandez ce que diantre Miss Ya une Explication Logique foutais là : j'aime juste sortir dès que j'en ai l'occasion, peu m'importe où du moment que je découvre quelquechose de nouveau. Je vous expliquerais bien ici les merveilleuses élévations d'esprit dont j'ai été témoin là-bas mais nous n'avons pas le temps... car il en faut pour décrire une nana qui vérifie ses messages en pleine séance de transfert d'énergie}

Une fille était en train de nous expliquer les vertus de sa thérapie, qui a mes yeux de novice consistait simplement à vous compresser violemment les boyaux en soufflant bruyamment pour donner une représentation sensorielle de ce qui n'est que du charlatanisme (Miss Ya une Explication Logique is back, vous croyiez pas que j'allais gobé le coup du transfert d'énergie positive quand même ??). Et de nous expliquer que oui oui par internet c'est possible de faire passer les forces psychiques (ces petits fils sont formidables, hein maman ?), et de me proposer d'essayer (30€, 50€ avec le... Maîîîître), ah ah ah. Je lui réponds que j'en aurais probablement bien besoin d'une décontraction des intestins, mais que non ça va pas être possible qu'un type m'écrase le bide en me postillonnant dessus. Laurie explique alors -même si je vois pas trop le rapport, ai-je loupé quelquechose ?- que je suis française. Et la fille de répondre : ah bon ? Ca n'est pas plutôt un accent américain ça. Ah, je pensais.

Pour me consoler, je me dis que je suis déjà assez suffisante comme ça quand je parle pour ne pas me rajouter l'accent britannique, qui sonne à mes oreilles comme l'un des plus guindés et prétentieux du monde (même s'il peut être tout à fait craquant, chez James Bond par exemple). Autant alors parler avec le nez.

{Je me permets une parenthèse parce que je suis toute excitée ! Hier m'est arrivée -après deux mois, il était temps- ma première utilisation spontanée d'un mot que je connais mais que je n'avais encore jamais pensé à articuler : Grab !!! J'aurais dit Take ou Hold normalement, mais cette fois c'est Grab qui est venu. Voilà, je suis toute contente... il me faut me satisfaire de peu finalement, c'est ce que Laurie avait déduit de mon Aura Soma d'ailleurs}